Le bon goût ça se cultive

 


BLOG

Mercredi 22/03/2017
Retour aux articles

Yann Arthus Bertrand fan de la pomme Ariane !

Le mois dernier nous avons eu l’honneur d’interviewer Yann Arthus Bertrand ! Il nous a très gentiment reçu chez lui, dans son potager où il a fait le choix de planter plusieurs pommiers Ariane. Il est en effet tombé amoureux de la savoureuse pomme Ariane et de son goût unique à la fois sucré et acidulé.

 

 

Découvrez l’interview complète de ce passionné de nature et de photographie qui nous explique les raisons de son coup de cœur pour la pomme Ariane.

pommiers_ariane_yann arthus bertrand_potager

Ariane :  Qu’est ce qui vous a motivé à planter plusieurs pommiers Ariane au sein même de votre potager privé ? 

YAB : Parce que j’ai goûté une pomme qui était très bonne et belle lors de l’événement « Tous au Restaurant ». D’ailleurs, je compte faire un livre dans 2 ans sur les pommes car je trouve qu’il n’y a rien de plus beau qu’une pomme. Les couleurs d’une pomme, c’est quelque chose qu’on ne peut pas reproduire en peinture. C’est un objet magnifique et j’en suis vraiment amoureux.

Ariane :  Comment dégustez-vous la pomme Ariane  ? Plutôt crue ou cuite ? 

YAB : Ma femme fait de très bonnes compotes de pommes avec de la banane et du gingembre. J’ai beaucoup de pommes ici. Quand je suis arrivé dans cette maison, mes frères et soeurs m’ont offert 20 pommiers en guise de cadeau de bienvenu. J’ai
donc 20 espèces de pommes différentes (des grosses, des petites,…). Je les cuisine au
four. Ici, on met des pommes partout, dans la salade, même dans le poulet.

[...]

yann arthus bertrand_pommier_ariane

Ariane : Etes‐vous toujours intéressé pour mettre des pommiers Ariane également au sein de votre Fondation ? Quel sens cela a pour vous et la cause que vous y défendez ?

YAB : Pourquoi pas ! Il est vrai que nous sommes plus tournés vers les variétés anciennes mais pourquoi pas ! Je ne suis pas contre l’innovation. Nous avons un gros projet à la fondation, à l’entrée du château sur la droite, il y aura une énorme pelouse d’environ 1 hectare. Nous allons faire un jardin solidaire. Elior en sera le partenaire. Maintenant, il faut réussir à convaincre  la Mairie de Paris.

Ariane : Comment vous est venue l’idée de créer la fondation GoodPlanet ?

YAB : Quand j’ai fait mon travail sur la « Terre vue du ciel », cela a transformé ma vie. A l’époque, on ne parlait pas du tout de l’impact de l’homme tel qu’il est aujourd’hui. Il n’y avait pas cette prise de conscience. On va vers une fin du monde. Notre façon de vivre n’est aujourd’hui pas viable. Quand j’ai fait mon travail sur la terre vue du ciel, j’ai découvert que la terre était une véritable oeuvre d’art. Pour moi, il n’y a rien de plus beau qu’un grand chêne dans un champ. Je prends à chaque moment conscience de cette beauté évidente quand on regarde tout autour de nous. J’ai donc envie de faire partie de ce monde avec des gens qui aiment, qui partagent à travers ma fondation. Le film « Human » est exactement ce que je voudrai réussir à faire. A travers cette fondation, l’écologie, c’est d’aimer la vie ! Dans cette fondation, il y a une salle de cinéma, il y a deux étages de vidéo, il y a une salle de musique, une école de musique, une salle pour parler des graines anciennes, une salle d’atelier pour les enfants pour parler d’écologie avec une exposition de photo sur la biodiversité, et plein d’autres choses qu’on a pas encore trouvé. Tous les dimanche, c’est ouvert à un thème différent.

Un grand merci à Yann Arthus Bertrand pour cet entretien très enrichissant. Toute l’équipe Ariane Les Naturianes lui souhaite une belle continuation et un grand succès pour sa fondation.

Retour aux articles